22.11.10

La Solitude






Les changements de saisons amènent avec eux leurs lots de tension dans nos vies. En effet, plus le temps est froid, plus les gens restent à l'intérieur. Les activités se terminent plus tôt à cause de la noirceur. La sédentarité prend facilement le relais. Et avec elle souvent, s'installe un surplus de poids, un surplus de travail, un surplus de stress.
Dans le fond, quand on y pense, c'est bien légitime de réagir comme ça. On a tous envie d'être au chaud, d'être bien et confortable.
Comme on entre dans nos maisons, on entre aussi à l'intérieur de soi. En fait, on dirais qu'on dispose de beaucoup plus de temps pour réfléchir, pour se remettre en question et en même temps, on a pas nécessairement envie de réfléchir, ni de se remettre en question. Il y a là une impression de solitude qu'on ne veut pas ressentir. Et on a beau rester sous le même toit que d'autres, échanger avec des collègues ou des amis, lorsqu'on se retrouve là, en dedans de soi, c'est le vide qu'on côtoie.
Ce sentiment d'être seul, tout le temps perdure même avec les autres quand on y pense. On ne se sent pas uni, pas en lien. Et la période des fêtes n'aide en rien cet état d'être. Même que pour certains, la réalité se réflète comme une immense tristesse. Alors que l'on aimerait plutôt voir leurs yeux briller de joie.
Nous n'avons pas à souffrir de solitude.
Nous avons tous en nous les ressources nécessaires pour être heureux; pour faire de notre vie ce que l'on souhaite vraiment.
Alors cette année, pour vous, prenez le temps de revivre.

Isabelle Pitre
Coach de Vie, Thérapeute Humaniste

Un vieux rêve

Mon plus vieux rêve d'enfance remonte à l'âge de 2 ans. Redondant, dans ce sens que je l'ai rêvé à plusieurs reprises, c...