Accéder au contenu principal

Nos amis les animaux...








Les animaux de compagnie ont une grande sensibilité. Ce sont des êtres vivants, des êtres subtils, au service de la conscience. Ils sont là pour nous. Que représentent-ils donc lorsqu'ils ne sont pas l'éponge que l'on presse pour en tirer le jus? Et bien, ils sont des accompagnateurs de vie, des indicateurs de douleurs, et même des messagers de ce que notre âme veut nous dire.
En vérité,les animaux n'ont rien à apprendre de nous. Ce qu'ils sont fondamentalement correspond à leur véritable nature. Un chien de chasse a les attributs nécessaires pour la poursuite du gibier, alors qu'un chat domestique, l'agilité et les ressources pour se débrouiller bon an, mal an, été comme hiver. En contrepartie, nous avons tout à apprendre d'eux. Leur loyauté envers nous est complète, dans le sens qu'ils font ce qu'on attend d'eux dans l'exacte mesure où c'est notre coeur qui parle. Car le langage de l'égo, ils ne connaissent pas.

Nos amis poilus n'ont pas d'égo. Ils sont directement reliés au flot de conscience, à l'infinité de possibilités, et par extension, directement reliés à nous aussi, ainsi qu'au contenu de notre âme. C'est pourquoi, ils ont cet instinct de vie qui leur permet de ressentir l'inharmonie qu'il y a entre nous, dans son immédiateté. D'emblée, ils captent nos états d'êtres, comme ils captent nos états d'âmes et réagissent par les mêmes comportements que les nôtres. Ils ont compris notre façon de nous exprimer.

En les observant, nous pouvons tant apprendre sur nous-mêmes. Ils reflètent comme un miroir, toutes nos blessures les plus profondes, tous nos défauts, toutes nos manies, et heureusement aussi, toutes nos qualités. Lorsqu'il ou elle nous fait bénir tous les Saints de la terre, prenons conscience qu'en regardant un peu plus attentivement, l'animal ne fait que reproduire notre façon d'être. Comme un copier-coller, il mime nos actions, nos réactions, nos expressions.

Les animaux de compagnie ont ce qu'on appelle l'amour inconditionnel. Et quand nous faisons référence à cet amour qu'ils nous vouent, nous l'interprétons comme une marque de faiblesse, de stupidité. Il est vrai que dans notre vision du monde, c'est ridicule d'aimer un maître qui ne s'aime pas lui-même. Mais les animaux le font... car ils savent conjuger le verbe sans les conditions.

Les animaux regorgent de leçons de vie. Apprendre à les apprécier, c'est s'ouvrir un peu plus à la perfection de l'Univers.


Isabelle.

Posts les plus consultés de ce blog

Formation à distance

Dans le confort de votre foyer...

Nos cours, offerts à distance, constituent une façon moderne d'étudier à votre rythme dans le confort de votre foyer. Notre cours du Praticien Humaniste implique jusqu'à 300 heures d'étude. Le niveau du Maître comprend quant à lui 400 heures de formation et les approches humanistes alternatives s'additionnent ainsi pour un total de 1000 heures.
De nombreuses institutions et universités privées à travers le monde utilisent maintenant ce type de formation à distance à la fois très pratique et personnalisé.
À votre rythme et selon votre budget

Dans le domaine de l'enseignement des approches humanistes alternatives, du coaching et de l’accompagnement de personne, il s’agit d’une première ! Nos cours permettent d'acquérir une solide formation sans avoir à se déplacer. Nous offrons le même programme de formation qu’en classe, mais désormais tout se fait sans que vous n'ayez à vous déplacer. De plus, notre cours à distance offre la …

J'aurai 55 ans

J'AURAI 55 ANS DANS QUELQUES JOURS.
C'est quelque chose !
Quand je regarde en arrière, je n'en reviens tout simplement pas de tout ce chemin parcouru. Non seulement à cause de toutes ces heures que j'ai mise à expérimenter la vie de diverses manières, mais aussi de toutes les autres qui m'ont fait tant souffrir ou pleurer.
Il en a fallu des heures de travail sur moi-même pour en arriver à mieux comprendre la vie et ses leçons. J'ai dû apprendre à m'aimer beaucoup pour réaliser qu'à chaque message qu'elle m'envoyait par exemple, il n'y avait rien de fondamentalement bon ou mauvais. Non, parce que ma réaction, ma perception finale dépendait toujours de moi. Cest ce qu'on appelle avoir le libre arbitre. D'ailleurs, les fois où je me suis abandonné à elle (la vie), je me suis sentie complètement habitée de son amour et je me rend compte maintenant à quel point elle a toujours été là pour moi. Je t'aime ma bonne étoile.
Petite, je voyais…

J'ai sauvé une libellule de la noyade...

J'ai sauvé une libellule de la noyade... Oui... Puis je l'ai déposé doucement devant moi, sur le ciment de la piscine. Elle était inerte... Totalement.
Habituellement, lorsque je fais des sauvetages de la sorte, les insectes sont pour la plupart un peu remués, mais ils bougent.
Elle, au bout de 20 minutes, encore rien. Rien d'autre que ses petites ailes qui se soulevaient avec le vent. ...

Alors... Je me suis mise à lui parler, tout doucement.
Je lui ai dit combien elle était belle, ses couleurs, sa perfection. Je lui ai parlé de sa petite aile brisée; coupée en deux, un accident peut-être... J'ai parlé et soufflé des mots doux, bienfaisants, des mots d'amour jusqu'à ce que... en une torsion très étrange, elle se mette à bouger. Oh ! Te voilà, lui dit-je. Toi ma belle petite libellule. Peu à peu, en faisant des essais, parfois en testant ses pattes, d'autres fois en vrombissant ses ailes, elle s'est rendue compte je pense, de sa petite aile brisée. Je…