Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2012

LETTRE À MON INCONSCIENT...

Chère partie de moi,
Il y a longtemps déjà que nous n’avons pas communiqué ensemble. En vérité, longtemps que moi, je ne me suis pas adressé à toi directement de cette manière. Je crois que je n’osais pas te parler. En quelque part, j’avais peur de ce qui aurait pu se manifester. . Aujourd’hui je t’écris avec des vrais mots, tant est-il que les mots peuvent différer quelquefois de notre véritable nature, mais aujourd’hui, ce sont les mots qu’il y a dans mon cœur. J’ai pensé à toi beaucoup ces derniers temps. Toi sous la forme des autres, ou toi comme un champ d’énergie qui me recouvre, peu importe. J’ai pensé aux beaux moments que nous nous sommes alloué ensemble plein de fois.
Sans savoir qui tu es vraiment à l’intérieur, je suis convaincue que tu es une personne magnifique. Tu sais, en prenant un peu de recul, j’ai réalisé toutes les choses que tu m’as exprimées, tout l’amour qui avait envie de sortir de toi de toutes les façons, en passant à travers moi. Je veux te remercier de cela, c…

Relations amoureuses

Donnons-nous ce cadeau...


Aujourd’hui, les relations amoureuses ressemblent davantage à des soldes de grands magasins qu’à des échanges au niveau du cœur.Plus les gens font des courses, plus ils s’éloignent de leurs désirs profonds. En vérité, hommes et femmes recherchent les aubaines qui feront d’eux des gens fiers et heureux l’espace d’un instant.
Selon une liste de critères extérieurs bien attirants à première vue, les célibataires passent rapidement à l’essayage, comme on essaie un vêtement. Ils se rendent compte peu de temps après, que leur achat est soit trop grand, soit trop petit ou simplement d’une mauvaise couleur.
Au travers tous ces essayages fortuits, presque jamais ils n’auront pris le temps de s’attarder à ce que dit le cœur. Le cœur qui aime et qui désire s’exprimer, bien au-delà du soi. Pourtant, rappelons-nous qu’il s’agit bien de relations amoureuses… et prioritairement dans ces cas-là, c’est au cœur à qui nous devrions donner plus de place.
Nous recherchons la perso…