L'amour, un retour à soi


Grand public, Corporatif, Association, Organisme OSBL

Il faut aimer les choses pour les avoir à soi...
                                                                                        
Aimer les choses si l’on veut qu’elles restent près de soi.                                                                     
S’aimer soi-même d’abord très fort pour se donner la permission de s’ouvrir à la vie.

L'amour, un retour à soi

Cette conférence vient faire un peu de lumière sur les difficultés rencontrées dans les relations amoureuses. Que ce soit pour les couples qui sont déjà en relation, ou pour les célibataires en recherche de l’âme sœur, chacun y trouvera ses propres réponses.

«Nous avons beaucoup d’attentes les uns envers les autres, et ces attentes nous éloignent de nos désirs profonds puisque pour la plupart, elles ne sont pas exprimées. À la limite, quelques-uns d’entre nous connaissent ce qu’ils attendent vraiment de l’amour, mais peu d’entre nous savons que l’amour est là déjà.»

 Les idées suivantes seront abordées lors de cette conférence 

·         Que sont les sentiments que nous entretenons réellement envers les êtres, les choses?

·         L’amour comme un principe de motivation

·         L’amour existe partout, c’est nous qui avons appris à nous en séparer

·         Se sentir autonome face à l’amour

        «L’amour ne transite pas d’un endroit à un autre...        
Ni d’une personne à l’autre avec une impression de début et de fin, non.
L’amour est illimité, omniprésent, c’est tout de suite et tout le temps !!»
 
Vous aimeriez recevoir Isabelle dans votre groupe?
Les conférences interactives ont une durée de 90 minutes.
Contactez-nous pour de plus amples informations ou pour réservation.
514 945-2156

 

Vivre les fêtes de Noël cette année sans se chicaner !!


NOEL SANS LES CHICANES ... 
EST-CE POSSIBLE ?

Pour plusieurs d'entre nous, les préparatifs du temps des fêtes et les retrouvailles en famille sont déjà source de stress et d'angoisse.  On nous attends en grande pompe le 24 et le 31 pour les réunions de Noël ou du jour de l’An sachant toutefois que ces moments supposément féériques tourneront probablement au vinaigre. Comme pour les années passées, les vacances débutent vraiment le jour où nous retournons à la maison. Alors dites-moi, comment savoir si on ne devrait pas passer son tour pour les célébrations en famille?

Quand les réunions familiales du temps des Fêtes sont synonymes de stress et de lourdeur, ne devrait-on pas tout simplement cesser d’y participer ? On dit que cette période de célébration représente un temps propice pour les remises en question. Donc, quand les anciens paramètres ne tiennent plus la route, il faut songer à en créer de nouveaux. Comment nous voulons vivre Noël ?
Pourquoi se créer une obligation juste parce que ce sont des dates arrêtées dans le temps, des rituels aujourd'hui voués à la consommation qui ont perdus leur véritable sens. Dans cette optique, posez-vous la question suivante et demandez-vous comment « moi » je veux vivre cette période de Noël ? Qu'est-ce qui fait du sens pour moi ?

Pour s’aider dans notre décision, rapportons-nous aux expériences passées, et plus particulièrement lorsqu’il est question de conflits non réglés, de non-dits. Faire un bilan de ce que l'on a vécu, ressenti, exprimé, puis résumer notre expérience en un mot. Il est important également d’écouter ses impressions, son intuition, son guide intérieur pour évaluer objectivement la situation. Et si notre évaluation nous indique que le meilleur choix reste d'y aller même si on n’en a pas envie, on y va ! Ce n'est que partie remise. On n’est pas prêt à apporter un changement; pas maintenant en tout cas et c'est o.k.

Apprenons à mieux nous définir, à clarifier nos besoins, à ne pas se créer d’obligations qui ne nous ressemblent pas. Apprenons à faire de meilleurs choix, à vivre plus intensément chaque moment de la vie selon ce qui nous anime. Décidons de vivre Noël autrement juste en exprimant qui ont est profondément.

Un bon conseil : La règle d'or pour un Noël sans chicane est d’éviter de consommer trop d’alcool. :)