13.5.15

Élever sa conscience

Mes amis(es), pour moi la vie n’a que très peu de sens si on ne cherche pas à élever sa conscience d’être au-delà du raffinement. Vous savez, nous devons valoriser les apprentissages nouveaux, comme par exemple ceux qui touchent nos facultés mentales. Je fais référence ici à l'attention, à l'observation neutre, au discernement, à l'analyse, ou au détachement... Dans une égale proportion, nous gagnerions à développer un intérêt particulier pour d'autres formes d'intelligence comme celles qui émanent du cœur et de l'âme; la culture en est une, ou les arts visuels, la littérature, la musique, la philosophie comme les différentes formes de pensées plus ouvertes et plus libres.
 
Pour pleinement apprécier la vie, il est nécessaire bien sûr d’avoir une bonne hygiène de vie. C'est une bonne base.
 
Il est bon aussi d’avoir l’esprit libre, libéré des traumatismes et des patterns du passé, et de s’investir soi-même dans des formes plus créatives de pensées axés vers l'évolution et l'avancement.

Vous pouvez d'emblée, prioriser un travail sur soi. Un travail qui implique de soigner vos blessures passées, de vous détacher de schémas de pensée limitants et de déposer ce fardeau beaucoup trop lourd à porter. Si vous en ressentez le besoin, allez à des ateliers, à des séminaires, ou trouvez-vous une super coach comme moi. Trouvez ce dont vous avez besoin pour vous soigner maintenant.
 
Les blessures et les traumatismes du passé agissent un peu comme de la colle sur la conscience humaine, et tant que vous ne les aurez pas nettoyés, très peu de choses différentes pourront être créés.

Alors, allégez votre esprit, prenons soin de vous.
 
Isabelle xx

Un vieux rêve

Mon plus vieux rêve d'enfance remonte à l'âge de 2 ans. Redondant, dans ce sens que je l'ai rêvé à plusieurs reprises, c...