Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

La vie, la mort

A chaque seconde quelque chose meurt en nous et quelque chose naît. Nous transportons simultanement la vie et la mort dans nos bagages. A la fin de notre vie, nous serons morts plus d'une fois, physiquement et psychiquement. Qu'est ce qui fait que nous nous attachons à nos problèmes, à notre passé ou à notre vie d'avant alors que ceux- ci ne sont que des fantômes qui nous hantent. En quoi est-ce important me direz-vous de nourrir les regrets, la haine ou l'amertume qui enveloppe notre cœur et du coup l'empêche d'aimer ? Toute chose recommence indéfiniment et renaît sous un nouveau jour tout le temps. Peut-être nous faut-il apprendre à voyager plus léger, à se détacher de ce qui est mort et ainsi laisser aller nos bagages. Mes amis(es) déjà à la fin de cette lecture, vous vous serez renouvelés plusieurs fois. Alors... Vivons maintenant, car avant n'existe plus déjà et après... et bien, tout est potentialité ! Bon samedi xx

Salon du livre de Montréal

Salon du livre de Montréal 2015 Ce que les chevaux m'ont appris... pour développer une qualité d'être Ça aura été un beau succès. Des rencontres intéressantes, fascinantes. Un grand merci à l'équipe de Béliveau Éditeur !

Isabelle Pitre, entrevue par Lynne Pion

Le 15 Novembre 2015

Je ne sais pas ce que nous pouvons faire pour appuyer les habitants de la France, mis à part le fait d'être solidaire dans ce qu'ils vivent à l'heure actuelle. Je ne sais pas non plus ce que nous pouvons faire pour venir en aide au génocide qui se prépare en ce moment au Congo. Une grande terreur ou les hommes et les femmes sont tués non pas avec des armes à feu, mais par le viol, la famine, la pauvreté et la peur. Ce que je sais, c'est que nous ne pouvons pas continuer à fermer les yeux devant tant de souffrance, et opter pour le modèle - moimoimoi - c'est trop facile et ça n'arrange pas tout. Ce que nous pouvons faire par contre, c'est de prendre conscience que nous sommes tous interdépendants les uns des autres. Que rien n'arrive sur notre table, dans notre garde-robe ou notre maison qui n'ait été construit, manipulé, traité par des gens que nous ne connaissons pas et que nous ne verrons jamais. Mais ils existent...
Que vivent ces gens dans le…

Truc de coach

Mes amis(es), Il est important de cultiver une atttude juste face à sa vie. Une attitude qui balaie les doutes hors de sa vue lorsqu'ils se présentent.

Vous avez un but bien précis ? Alors posez votre Tag et suivez votre chemin....
D'ailleurs, dites-moi à quoi sert d'entretenir de l'inquiétude face à l'avenir quand celui-ci peut changer du jour au lendemain. 

L'avenir c'est demain... et qui sait de quoi est fait demain.
Le chemin lui, il est tracé, et c'est maintenant qu'on avance.

La planification fait partie d'un esprit bien organisé, mais planifier n'implique pas qu'on ait des craintes non fondées face aux êtres qui nous entoure, aux évènements qui n'on pas eu lieu ou aux environnements qu'on a pas encore visité.

Si, en toute état de conscience, vous envisagez d'accéder au bonheur, alors c'est dès à présent que commence pour vous cette journée pleine de sens.
Changez votre attitude est un don que vous avez déjà !

Allez…

La vieillesse

J'ai appris à parler cheval durant toutes ces années passées avec eux. Ça aura été des apprentissages magnifiques, je vous le dis, des passages de vie tellement riches. Aujourd'hui, j'apprend à parler avec le grand âge, la vieillesse oui, et je m'émerveille tous les jours devant tant de vérité. Mes amis(es), ces moments à donner à l'autre l'espace nécessaire pour être... être vivant tout simplement pour quelqu'un, sont pour moi synonyme de plénitude. Je me rend compte que le sens de la vie n'est pas devant soi à planifier toutes sortes de projets, mais ici-même dans un instant passé avec un homme qui termine sa vie.
Il s'agit peut-être d'un instant vide pour quelqu'un qui nous regarde, mais en vérité nous le remplissons chacun à notre manière d'un peu de ceci et de cela. Ces moments sont toujours unique car nous sommes ensemble, et l'intention qui émane de l'un comme de l'autre en est une de bonté et de bienfaisance. J'…

Comment être positif quand tout va de travers ?

Comment être positif me direz-vous quand tout va de travers, lorsque la vie nous dépasse et que c’est la malchance qui s'acharne sur nous? Ce qui décentre les plans de l’être amène une grande vulnérabilité interne, une grande souffrance. Souvenons-nous que nous sommes aussi une vibration, toujours en perpétuel mouvement, et que le déséquilibre se manifeste d’abord et avant tout à l’intérieur de soi.
Une réalité extérieure perturbée n’est que le reflet projeté de notre trame interne. Lorsque nous baissons la gouverne de notre conscience, et que notre ego devient le seul maître à bord, c’est ce qui nous arrive. Nous laissons la place aux automatismes de l’inconscient, et Dieu seul sait ce qui va prendre le dessus. Ces schémas internes profonds nous appartiennent. Ils ont été érigés dès les premiers instants de la vie. Ils dépassent de loin les besoins classiques que nous retrouvons dans l’échelle de Maslow, car ils sont alimentés par des déclencheurs que nous rejetons d’emblée.