Bonne année

Ce sont des minutes merveilleuses et d'autres plus ardues peut-être qui auront forgées les jours, les semaines et les mois de cette année passée. Comme la marée qui monte et qui descend, on se rend compte avec du recul que rien n'est jamais tout-à-fait bon ou mauvais, ni noir ou blanc.

Notre attitude face à la vie déterminera toujours l'aboutissant des évènements qui arrivent à nous. Pour cela, je vous souhaite sincèrement mes amis(es), les yeux qui vous permettront de voir la beauté en chaque chose, le courage d'affronter les épreuves sans les juger, la conscience de vous unir avec votre part spirituelle, et tout l'amour dont votre âme a besoin pour s'exprimer.

BONNE ANNÉE 2017


TRUC DE COACH

Truc #100



La vraie nature de l'être et de l'Univers se ressemble et s'assemble.
Chacun de nous retrouve son essence première dans la sensibilité qu'il développe à vouloir communiquer avec tous les plans.

Notre vraie nature repose sur une perception plus vaste qui nous relie tous ensemble, et qu'il nous importe d'aborder intuitivement, sans jugement, dans la connaissance de ce que nous sommes.

Nous sommes au service de... ouvert... et à l'écoute, dans la mesure ou nous désirons créer une réelle fusion.

La réalité, notre réalité d'individu, n'est que le reflet de nos états internes.

Change-toi... et par ce fait même, c'est le monde que tu change.

Amour Santé Richesse mes amis(es) pour 2017
Isabelle xx

Tranche de vie


A l'approche de la période des fêtes, les sentiments sont souvent parties prenantes d'un tourbillon bien difficile à gérer. Pour plusieurs d'entre nous, le rejet et l'abandon seront encore une fois cette année, une source de chagrin et d'isolement.
A toutes ces personnes qui sont touchées, je vous partage avec tout mon cœur cette tranche de vie :

Vous savez, ce grand manque affectif, je l'ai vécu à l'enfance. Il m'a amener à développer l'accompagnement de personne dans une dimension plus humaine. Ce que je vous partage de moi aujourd'hui en est la résultante ; soit la reconnaissance d'âme, l'accueil, l'amour de soi, le non-jugement, l'acceptation etc... Sans cette blessure, je serais passé à côté de ce qui est maintenant le fondement de ma vie.

Notre chemin de vie nous amène à nous dépasser. C'est d'ailleurs le but ultime de la vie ; celui d'évoluer. Notre âme en a fait le choix à partir du tout début de notre incarnation, et je sais tellement combien ce n'est pas toujours facile. Mais souvenez-vous mes amis(es) que nous n'avons que les épreuves que nous sommes en mesure de pouvoir surmonter.

Après un long cheminement qui aura duré des années, je peux vous dire aujourd'hui que ce rejet qui m'a fait tant souffrir par le passé est maintenant devenu une réelle bénédiction.

Être aimé pour ce que l'on est commence par soi-même...et c'est ce que j'ai fais ; j'ai appris à m'aimer, à me choisir car cela nous connecte directement dans notre cœur. Cet amour de soi nous propulse et nous permet enfin de pouvoir aimer les autres tels qu'ils sont eux aussi et d'accepter leurs différences. Lorsqu'on cesse d'attendre que les autres remplissent nos besoins et que l'on reprend possession de sa vie ; on expérimente alors une certaine sagesse, dans la sérénité et la beauté de la vie.

Ne soyez donc pas découragé devant les épreuves. Dites-vous bien que la plupart du temps, les autres ne savent pas la moitié de ce que vous pouvez vivre, et c'est donc une illusion que de croire qu'ils puissent en être le moindrement conscient. Chacun vit ses blessures et sa réalité, chacun a un chemin à réaliser, et peu de gens voient autre chose que le bout de leur nez.
C'est le propre de l'être humain...

Je vous invite donc à cesser de vous rejeter pour la période des fêtes, ni de vous abandonner dès qu'il y a un petit accroc. Investissez du temps, de l'énergie, des sous même parce que vous croyez en vous. Soyez votre meilleur ami, votre meilleure mère, votre allier et faites un bilan réel du chemin que vous avez parcouru. Faites vos choix en fonction de votre cœur et surtout, allez vers les gens qui vous aiment et vous le manifestent.
Vous valez cet effort et je vous encourage fortement à rester présent pour vous tout au long de cette nouvelle année.

À la question : Peux-tu compter sur toi ?
La réponse doit toujours être : OUI

Je vous aime xx

Recommencement

LE RECOMMENCEMENT

Le Solstice d'hiver annonce comme à chaque année la terminaison d'un cycle de vie, mais c'est aussi la réalisation d'un éveil nouveau pour certains. La fin du monde dans l'esprit des gens reste une fin symbolique à laquelle, chacun de nous aurait avantage à utiliser comme d'une opportunité.



La vie s'en va et s'en vient, disparaît et apparaît.... continuellement.

C'est la méconnaissance de ce que nous sommes qui nous prédispose à tant de confusions et de conflits internes, car elle repose sur une perception déformée de ce qu'est la réalité.

Pour retrouver une réalité objective, il faut d'abord laissé derrière soi toute forme de subjectivité ; s'en être dépouillé.

Tous les êtres sont impermanents, tout change, nous devons l'accepter. Vouloir figer dans le temps les êtres ou les événements, par peur de les perdre, nous éloigne à la fois du confort de notre véritable nature, de la confiance, et de l'amour.

Le bonheur ne se trouve pas nécessairement avec beaucoup d'effort, ni tellement de volonté, non. Il est là tout près, et sa recherche nous empêche souvent de le voir.

En vérité, il n'y a rien à forcer, rien à vouloir, rien à faire d'autre que de se choisir. Tout se fait tout seul, à partir d'une réconciliation avec soi, en passant par le détachement.

Peu importe que vous soyez homme ou femme, peu importe votre âge ou votre condition actuelle, choisir cette année, en partie ou en tout, de transformer votre vie en la vie que vous avez toujours rêvé, représente votre meilleur choix.

Changez votre destinée maintenant, la réponse est en vous..

Bonne journée xx

La vie est intelligence et perfection

LA VIE EST INTELLIGENCE ET PERFECTION


Notre corps est une sorte d'AVATAR dans lequel une conscience plus élevée chemine ; notre conscience.

Comme on costume qu'on habille, composé de plus d'un trillion de cellules uniques qui ont leur propre intelligence, il est des plus sophistiqué. Mais attention, on n'en a qu'un seul.
Prenons-en soin.

Bon Dimanche à tous xx

Merci Beaucoup

Au lendemain de cette grande vague d'amour qui s'en est allé dans ma direction, je suis encore dans la gratitude.

Gratitude 😊 de recevoir autant, et ce à tous les jours. Je suis quelqu'un de privilégié.
Gratitude de vous avoir dans ma vie, car vous êtes ma raison d'écrire vous qui me lisez.

Gratitude 😊 d'interagir avec tous, d'apprendre à vous connaître au fil des années, à vous apprécier, à partager les joies et les peines.

Bref, je prend le temps de vous dire MERCI à tous.
Je vous aime beaucoup 💛💚

J'aurai 55 ans

J'AURAI 55 ANS DANS QUELQUES JOURS.

C'est quelque chose !

Quand je regarde en arrière, je n'en reviens tout simplement pas de tout ce chemin parcouru. Non seulement à cause de toutes ces heures que j'ai mise à expérimenter la vie de diverses manières, mais aussi de toutes les autres qui m'ont fait tant souffrir ou pleurer.

Il en a fallu des heures de travail sur moi-même pour en arriver à mieux comprendre la vie et ses leçons. J'ai dû apprendre à m'aimer beaucoup pour réaliser qu'à chaque message qu'elle m'envoyait par exemple, il n'y avait rien de fondamentalement bon ou mauvais. Non, parce que ma réaction, ma perception finale dépendait toujours de moi. Cest ce qu'on appelle avoir le libre arbitre. D'ailleurs, les fois où je me suis abandonné à elle (la vie), je me suis sentie complètement habitée de son amour et je me rend compte maintenant à quel point elle a toujours été là pour moi. Je t'aime ma bonne étoile.

Petite, je voyais la cinquantaine bien loin. Si loin en fait que j'avais de la difficulté à pouvoir m'imaginer la vivre un jour. Aujourd'hui pourtant, après 5 ans à ce rythme, je peux vous dire que je n'ai pas du tout changé. Je suis encore cette petite fille remplie de rêves si grands et si humains (rêves qu'on m'a reproché longtemps) qui a traverser sa vie dans une position d'observateur. J'ai été un leader, une aidante, une enseignante, une coach, une inspiration, un exemple à suivre, une auteure. Ce sont des rôles que je m'étais vu jouer dès l'âge de 4 ans.

Maintenant ce 55 ème rime avec la liberté. (Liberté 55, oui je sais)

Liberté d'être moi-même sans m'attendre que l'on soit en accord ou non. Même que plus on est soi-même et plus on est aimé.
Liberté de penser sans avoir de limites.
Liberté d'écrire les mots qui me viennent de mon coeur et de vous les partager.
Liberté de créer un espace si grand pour me permettre de me réaliser car je n'ai pas fini.

Je vous souhaite à tous et toutes mes amis (es), de pouvoir vous réaliser tout autant. L'amour de la vie est sans limites, je vous le dis.
Soyez-en assuré ; )

Je suis une aurore

JE SUIS UNE AURORE...
car le matin est mon plus beau moment.

Quand le soleil se lève, on dirait qu'une nouvelle page s'ouvre dans ma vie. Mes idées foisonnent dans l'attente d'être vues, entendues, comme si elles avaient pris toute la nuit pour se préparer. Et j'ai besoin de leur donner ce temps pour leur permettre d'être avant de savoir ce que sera aujourd'hui.

Peu à peu, oui tout comme vous mes amis (es), je m'éveille à la beauté des choses qui tranquillement prennent forme autour de moi. Mais juste avant, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, on peut voir ce qu'était hier si on regarde bien, car des vestiges traînent ça et là comme des pistes d'animaux dans la neige.

Et puis tout à coup, tout cela disparaît...
Au même moment où le jour s'installe plus solidement.
Des lors, hier n'existe plus, ni la nuit ni les rêves ou les messages qu'ils transportent. Que l'exaltation de naissances qu'on ne connaît pas et que l'on découvre au grand bonheur peut-être de l'enfant qui vit en nous.

Je suis l'aurore ...
puisque toujours je suis entre deux mondes, toujours je me renouvelle !
Bonne journée xx


Tranche de vie


J'ai joué du violon classique durant presque 15 ans, de l'âge de 3 ans jusqu'à environ 18 ans. Je suis donc passé du quart de violon, au demi, puis à l'entier. Déjà toute jeune, je me souvenais de mélodies des grands maîtres de la musique sans jamais les avoir entendu. D'où ça me venait reste un mystère. J'ai fais le conservatoire de musique en violon, option composition et ondes martenot puis j'ai laissé la musique pour découvrir le monde. À cette époque, j'avais ce qu'on appelle... l'oreille absolue.

Aujourd'hui, grâce à cet apprentissage, aussi lointain est-il maintenant, je reconnais facilement la fréquence et la vibration de l'énergie que dégage les gens, les animaux, la nature etc... c'est subtil et cela m'aide beaucoup à m'ajuster au TON de la conversation.

Oui, car j'utilise la même façon de me moduler à l'autre que celle qu'on utilise en musique pour ACCORDER une corde de violon. D'ailleurs, ne dit-on pas que deux fréquences qui s'accordent sont sur la même longueur d'onde ?! On appelle ça de la synchronisation.

Rien ne se perd dans ce que nous choisissons de vivre, et tout a un sens immensément grand. La vie peut effectivement être une mélodie et dès lors, nous en devenons les musiciens. Nous pouvons créer ainsi ce que nous voulons en apprenant simplement à nous moduler sur une fréquence précise. 

Bon mardi xx

Être à la mode


Être zen ou dans la pleine conscience est devenu une mode aujourd'hui qui prend de plus en plus d'ampleur. Cela repond aux manques de notre société, notamment aux manques d'estime de soi, d'amour de soi, aux besoins d'être vu et reconnu et en même temps, ça créé des dependances.

Les grands mouvements qui naissent à l'heure actuelle ne sont que des formules de marketing qui en mettent plein la vue. Quand on a terminé de lire ce que j'appelle un livre bonbon..., ou d'assister à une conférence de motivation, le retour à la réalité nous pèse. Et... plutôt que d'y faire face de manière objective, les gens enfouissent leurs problèmes dans le deni tout en continuant de nourrir la dépendance.

Mes amis (es), on oriente sa vie et surtout son budget pour suivre la masse, et "être hot" aux yeux des autres. Pour qui vivons-nous ? Oui, pour qui vivez-vous ?

Si plus personne n'est la demain matin pour vous encourager ou vous reconnaitre, comment donc allez vous survivre ?
Posez vous la question...
Vous aimerez-vous assez pour ne pas tomber dans la dépression ?

La spiritualité vous savez, cela se vit de soi à soi. C'est un espace sacré qu'on ne partage pas nécessairement avec tous les gens.
L'amour de soi, ce n'est pas "hot" comme on dit. C'est un long travail que l'on s'accorde à soi-même. On n'a pas besoin d'être transparent vis-a-vis des autres et de tout montrer de soi. Encore une fois, ce que nous sommes profondément est quelque chose de précieux qu'il nous appartient de chérir et de prendre soin...

Nous pouvons le vivre dans l'humilité et dans le respect de son propre coeur.

Bon mardi xx

Jouer des rôles


L'Halloween est une journée de mystère aujourd'hui. Les tout petits (et les plus grands) s'affairent à se déguiser et jouer des rôles pour s'amuser.

Jouer un rôle mes amis(es) est une façon de vivre qui est inhérente à l'être humain. Jouer un rôle ne veut pas nécessairement dire que d'emblée nous ne sommes plus nous-mêmes. Non, pas du tout. Par exemple, lorsque nous sommes dans le rôle du parent envers nos enfants, ou encore celui de l'enfant envers nos propres parents, nous concluons une sorte de mandat. Le rôle de l'enseignant face à l'apprenant, ou celui de l'apprenti vis-à-vis du maître nous placent toujours dans une optique de rapport à l'autre.

Il ne faut pas trop prendre ces rôles au sérieux, ni les habiller trop longtemps. Comme un déguisement d'halloween, nous pouvons mettre le costume de Superman pour sauver la terre dans un instant de panique, mais enlevons-le tout de suite après au risque de s'épuiser à personnifier le sauveur !!

Demeurons flexibles dans nos choix de rôles... comme quelqu'un qui devant son garde-robe, regarde quel costume il va porter aujourd'hui.

Bon Lundi mes amis(es) et joyeux Halloween xx

Le besoin de reconnaissance

LE BESOIN DE RECONNAISSANCE DANS L'ACCOMPAGNEMENT

Nous avons tous ce besoin de reconnaissance (d'être reconnu dans sa vraie nature) et c'est le plus beau cadeau qu'un(e) accompagnant(e) puisse offrir à la personne qu'il/elle accompagne.

Le besoin de reconnaissance de l'âme est quasiment inexistant tout au long de la vie humaine. On est reconnu certes dans nos actions, dans nos comportements mais nous vivons nous-même dans le déni de notre propre vulnérabilité, de notre vraie... beauté. Alors qu'elle prend toute la place lorsqu'on côtoie la fin de vie, on se retrouve devant une partie du soi que l'on ne connaît pas du tout... et qu'on doit néanmoins accueillir et aimer.

Être reconnu, dans la compassion et dans l'amour inconditionnel est à la base même de la vie. Être reconnu pour ce que l'on est ni plus ni moins, sans avoir à prouver qui on est, sans avoir à répondre a des attentes quelle quelles soient, est un besoin intrinsèque à chaque être vivant. N'hésitons donc jamais à reconnaître l'autre dans sa réalité subjective, son monde, sa façon de penser, ou de voir la vie... et voyons la partie parfaite de cette personne, voyons sa beauté profonde et les épreuves qu'elle a du traverser pour en arriver là.

Beau jour dans la paix de l'esprit xx

L'accompagnement


Quelqu'un me demande : Comment fait-on pour mettre de côté ce que nous sommes quand on sait que certaines blessures que nous portons sont inconscientes ?

Oui, tous le monde a des manques, tous le monde a été blessé un jour, mais ce n'est pas tous le monde qui chemine dans la guérison pour comprendre et dépasser ses blessures intérieures. Quand on a travaillé sur soi-même, on se rend compte plus facilement du chemin parcouru. On conscientise qu'on ne porte plus certaines blessures quand elles ...ne viennent plus nous mettre en réaction. Notre ressentis interne est alors neutre.... et ce calme intérieur en dit long.

Lorsqu'on est en réaction, il est bien naturel de penser ne pas être en mesure de bien accompagner quelqu'un d'autre. De un, parce que nous-mêmes sommes trop ébranlés pour avoir une bonne analyse de ce qui se passe vraiment, et de deux, parce que la place que prend notre propre inconfort domine sur l'inconfort de l'autre qui est en position de vulnérabilité.

Nous avons donc cette responsabilité de nous aider nous-mêmes avant d'aider les autres, de nous accompagner nous-mêmes avant d'accompagner les autres et de nous accueillir, de nous aimer etc... Dès lors, quand toutes ces grandes blessures ne font plus échos en soi, il devient plus aisé de se vider de soi-même pour accompagner une autre personne. Voilà toute la portée que prend le don de soi dans une optique d'accompagnement.

Bonne journée à tous xx

Être heureux


On croit à tort qu'il nous faut développer des compétences et des talents pour mieux vivre alors qu'en vérité, c'est l'inverse. Avoir plus et être plus ne fait qu'alourdir notre quotidien. Pour être heureux, on se libère, on s'allège, on simplifie, on enlève, on nettoie, on vide, on purifie jusqu'à ce que nous retrouvions notre essence profonde... cet espace où nous sommes tout déjà.

Bon vendredi mes amis(es) xx


Quels sont les comportements à développer en accompagnement fin de vie ?



Quels sont les comportements à développer en accompagnement fin de vie ?

Oui quels sont-ils ? Il n’y en a aucun.
Les comportements à développer sont conséquents de ce qu'on s'attend à recevoir d'une personne qui accompagne. Mais, entre vous et moi, lorsqu'on est devant une personne en fin de vie, dans un contexte où tous les masques tombent, où la personne même est dans tant de vulnérabilité qu'elle ressent vraiment tout de ce que l'autre dégage au travers sa seule présence, à quoi sert de développer des comportements factices.
La vraie façon d'aborder le don de soi dans une optique d'accompagnement véritable, est de s'être vidé de soi-même.

Qu'est ce que ça veut dire ?
Ça veut dire qu'à tous les niveaux de notre être, on se soit offert cet amour dans un cheminement axé à la compréhension des blessures et au dépassement. En d’autres mots, il faut avoir fait le ménage en soi-même pour ne pas arrivé auprès d’une personne malade avec tout nos bagages à la main.
Essayer de se composer un comportement ou une façade sera toujours perçu par la personne malade ou en fin de vie. Je ne dis pas que cette personne mettra d'emblée le doigt sur le bobo, mais elle ressentira un profond inconfort... un inconfort assez important pour lui empêcher d’être et d'occuper la place qu'on tente justement de lui offrir.

Isabelle Pitre, présidente du Réseau des accompagnants en fin de vie

Le monde a besoin d'amour

Un petit cadeau que je me suis fait 
à l'occasion de mon 55ème anniversaire

Le recueillement

LE RECUEILLEMENT
Quel joli mot.
Se recueillir est un peu une forme de prière, de rituel... un temps que l'on s'offre à soi pour entrer en communication avec notre essence profonde ; ce qui vit en soi.

Dans le recueillement, on peut envoyer des pensées bonnes et de l'amour au gens qu'on aime comme à ceux qui sont dans le besoin. On peut aussi faire des demandes pour soi-même, pour améliorer certains aspects de nos vies par exemple. Bref, tout est permis dans ces moments là tant est-il que ce soit fait avec tout notre coeur.
Mes amis (es), prenez ce temps pour vous rencontrer aujourd'hui dans le recueillement. On en revient toujours avec une énergie multipliée de cette bonté qui nous habite.

Bonne journée xx

Papillon


L'étroitesse d'esprit est plus désolante que la pauvreté intellectuelle.


C'est la prison de gens qui se croient mieux nantis, mais où l'orgueil et l'égo dominent tels des détraqueurs de rêves.  Pour eux, la beauté naturelle n'existe plus car ils ont le pouvoir de la contrôler.

Ceux qui progressent dans un chemin d'artifices ne savent pas que l'endroit où leur pied se pose est incertain. Le canevas sur lequel se dessine la vie ne répond pas aux lois humaines. Ce qui compte tellement pour eux, tant ils y ont accordés d'importance... n'est finalement qu'une illusion, un piètre reflet de pensées avides. Et tout disparaît au moment où la vie le choisit car il doit y avoir de la substance au travers toute cette énergie sombre.

Tout renaît et recommence continuellement, alors pourquoi vouloir réapprendre ce que nous savons déjà... À un autre niveau, nos mémoires sont déjà celles d'enfants à naître ; porteurs d'eux et d'elles, cristaux anciens et nouveaux, flambeaux de tout et de rien.

Chaque être EST l'être, la source; le débit, la vérité, la voix au fon de soi. Rien n'est séparé.
Nous sommes cette simple particule unique qui vibre dans ce grand système et dès lors, nous devons nous détacher de cette course au malheur.

Libère ta beauté, libère ton esprit... meurt et renaît pour nous... aujourd'hui.

Isabelle

Mais encore...


Tout ce que je vis est une suite logique résultant de l'état dans lequel j'étais.
Ce qui m'habite maintenant se reflète sur ce qui m'entoure et sur ce que je créerai demain.
L'engagement à ce nouvel état d'être de par sa perspective, sa façon d'agir, de penser...
transcende au delà d'une première réalité.

Je deviens celui et celle issu de cette dualité.
Ce nombre, cette simple équation, cette position entre les deux.

L'émerveillement


La vie appelle au mouvement et au dépassement de soi.
- Je me sens vivant... est ce qu'un compagnon a pratiquement crié à l'aboutissement du cours de kayak de mer hier. On sentais bien que ça venait de son cœur .

Mes amis (es), c'est vrai que de VIVRE dans l'instant présent est quelque chose que nous devons mettre davantage en pratique. Nous avons perdu ces élans de l'enfance à vouloir tout expérimenter ; l'apprentissage d'un nouveau défi par exemple, était ce qui peuplait jadis notre quotidien d'enfant.

Quand nous étions enfant, nous vivions continuellement en dehors de notre zone de confort. En fait, cette zone n'existait pas encore tant nous étions dans la découverte et dans l'acceptation. Lorsqu'on vous demande : - Avez-vous gardé votre coeur d'enfant ? On s'entend que cette question ne s'adresse pas à une dimension d'immaturité ou de dépendances mais bel et bien à cette capacité à vouloir DÉCOUVRIR ET S'ÉMERVEILLER chaque minute de sa vie.

En vieillissant, on se cache derrière ses peurs, et ce sont aussi elles... qui nous font mourir.

Bon dimanche ! Je vous aime xx


Ascension


Nul ne peut ascensionner sans avoir d'abord incarner totalement son corps. Or, peu de gens le font car c'est un chemin difficile où il incombe de faire face à ses propres démons, à démystifier la peur, à aimer ses ennemis, à se purifier ici-bas dans la matière.

L'éveil spirituel est victime de distorsions diverses. Peu de gens sont élus et en revenge, plein de gens vivent ce qu'on appelle une illumination. Il s'agit d'un espace mental où il n'y a ni connexion entre le ciel ...et la terre et qui s'apparente davantage à une mini schizophrénie qu'à un réel éveil. Ils vivent dans le déni de leur expérience humaine...

Ou se situe l'amour de soi ? L'amour des autres ? On ne le sait pas !
L'humilité s'impose lorsqu'il est question de foi
Bonne journée à tous xx

Mot sage

La SAGESSE ne se situe pas au niveau du savoir ou de la connaissance... mais plutôt dans la capacité à mettre en pratique ce que nous avons appris et à donner l'exemple.
Nul besoin d'en parler... ou de se convaincre soi-même.
Lorsqu'on sait, on doit pouvoir se taire et laisser les autres vivre et faire leur propre cheminement !

Bon mercredi mes amis (es) xx

On ne voit que l'emballage


Pour certaines personnes, le fait de fermer les yeux est déstabilisant. Elles ne connaissent pas cet aspect de leur être pour n'être jamais allé à la rencontre de leur véritable «MOI».
C'est le mythe de l'image qui prévaut, et des distractions, distorsions mentales qui vont avec. Ça parait bien, C'est beau... même si à l'intérieur le vide prend toute la place. Ce n'est pas grave, car personne ne semble le savoir étant trop préoccupé par leur propre... montage photos !

Cet espace vide, on le voit malheureusement émerger, probablement très inconsciemment, de la nouvelle vague de psychologie positive et de pseudo «pleine conscience» dont les gens tapissent les réseaux sociaux. On recherche le faux sous toutes ses formes à condition que ça paraissent bien. On se prétend adepte de ceci et de cela alors que dans la vraie vie, peu d'actions ne viennent corroborer ces prétentions. Cela va même jusqu'à notre premier ministre qui joue le rôle de la rock star à l'international en affichant son sex appeal de selfies en selfies. Il réussit toutefois à absorber notre attention, n'est-ce pas ?

Aujourd'hui, plus c'est vide, plus on aime l'emballage et plus on consomme et l'on jette sans aucune culpabilité.

À coté de nous, il y a ces vieillards d'une autre époque que l'on endort sous les psychotropes. Il y a les moins bien nantis qui choisiront peut être des chemins encore plus sombres et qu'on enfouira plus profondément sous la terre. Il y a les pauvres dont on se sert maintenant pour redorer son blason le temps d'une capsule video. Il y a les animaux maltraités qui continuent à se multiplier, les enfants abandonnés, les femmes tuées... chut... il ne faut pas en parler !

Se baigner sous la pluie

Moment de pur bonheur... se baigner quand il pleut.
Ce n'est pas moi sur la photo mais c'est tout comme. J'ai l'air de ça quand je nage sous la pluie.
Ce mois-ci, les rares fois où il a plu, je suis sortie me baigner.
Auparavant, j'avais comme réflexe que lorsqu'il pleut on reste à la maison; probablement comme vous mes amis(es). On se met à l'abri pour ne pas se mouiller mais... une fois dans l'eau, quelle est la logique dites-moi ?
...

Alors je suis sortie avec mon maillot de bain ce matin et hop à l'eau. Une expérience extraordinaire que je réitère depuis.
Le bonheur est partout vous savez, surtout quand on s'écoute et qu'on se fait plaisir.
Le seul hic... la serviette ! On a beau s'essuyer avec une serviette mouillée quand il pleut.. on reste mouillé !
Bon dimanche xx


Télépathie

Je prend au sérieux mon nouveau rôle de maman et je m'ennuie de mes baleines.
Une soirée comme aujourd'hui, je partirais en expédition en haute mer au large de la Nouvelle Écosse. Je m'allongerais sur le pont du bateau, dans la noirceur du ciel étoilée, respirant à plein nez l'air marin... frais et salé. J'écouterais le silence et le fin clapotis de l'eau qui frappe sur le bateau à la dérive. Je me connecterais à mon coeur.

Les baleines vous savez, sont télépathes. Je leur ...parle ainsi par delà mes sens depuis longtemps. Tout comme je sais depuis longtemps que c'est aux abords de l'océan Atlantique que je finirai ma vie.
Ce soir, je m'ennuie d'elles.



Reflexion sur l'amour


Mes amis(es), l'amour qui existe vraiment se traduit dans le sentiment d'amour inconditionnel. Un amour détaché, ouvert, dans l'acceptance de l'autre, dans l'offrande d'un espace nécessaire pour -être-....

L'amour que nous vivons en couple n'a de l'amour que le nom dans la majorité des cas. Sans l'amour inconditionnel, il n'est qu'une façon de se reconnaître dans la polarité que nous incarnons, et de cheminer à la découverte de soi vers sa propre complétude. 
Avec l'amour inconditionnel en cadeau, il devient une plateforme pour développer des vertus telle que la tolérance, la compassion, ou le don de soi.

La communion physique vécue à l'intérieur de l'amour, celle qui élève les êtres vers une dimension plus spirituelle, apprivoise le corps comme un canal puissant de création... et de guérison. On parle alors de guérison physique, psychique, énergétique à grande échelle. L'amour ne s'arrête pas à soi.

Bon vendredi mes amis(es) xx

NOTRE RESPONSABILITE FACE A LA VIE


Plus on chemine plus on purifie nos canaux et plus on devient empathe tout en ayant conscience que rien n'est séparé. Tout est énergie oui. Une énergie baignant dans un même champ magnétique.

Il ne faut jamais prendre les informations que l'on reçoit d'un point de vue trop personnel ... faire le tri entre ce qui nous appartient et ce qui ne nous appartient pas... traiter ce qui nous appartient le plus objectivement possible et constater qu'o...n peux apporter une différence pour les autres en se guérissant soi-même. Voilà où se situe notre responsabilité.

L'amour inconditionnel est un amour de guérison. On na pas besoin de se protéger des autres parce qu'on est empathe, on n'a qu'a les aimer comme on voudrais l'être.
Moi et l'univers ne formons qu'un !
Bon mercredi xx

Augmentez vos standards

AUGMENTEZ VOS STANDARDS...
Certaines personnes vivent mieux lorsqu'elles sont seules.. comme la graine a l'origine de cet arbre dont la destinée l'amenait à vivre loin de ses semblables. Il a pourtant bénéficié de toute la lumière !

Les grands de ce monde se sont tous démarqués de la même manière. La solitude leur a permis de vivre différemment, de comprendre ce qu'est la notion de détachement, la souffrance humaine, la compassion, et d'avoir une vision plus vaste et moins fragmenté des aléas de la vie. Leur action est devenue par la suite, mieux ciblée et pleine de sens.

D'ailleurs, comment peut-on aider son prochain si nos racines sont entremêlées ensemble. Quand la forêt brûle, elle ne laisse souvent personne derrière.

On a besoin de modèles pour s'élever !
Bon lundi à tous xx


Il n'y a pas de fin

IL N'Y A PAS DE FIN...
La vie est constitué de cycles dans lesquels nous évoluons. En vérité mes amis (es), nous vibrons dans le magnétisme de l'Univers en tournant sans cesse sur nous-mêmes comme le fait une toupie... et rien ne bouge au delà de cette vibration.

La fin d'un cycle est donc une étape saine mue par la vie. Une étape qui se doit de passer par la mort pour se transformer. La vie prendra un nouveau visage pour nous accompagner, afin de nous amener nous aussi à mourir un autre jour. La meilleure attitude à avoir vis-à-vis de la fin ou de la mort est de remercier ceux qui partent, ce qui meurt pour cette contribution importante qu'ils ont apportés dans nos vies... quelle qu'elle soit.

Chaque personne nous a fait grandir.
Chaque fois plus qu'hier et moins que demain.

Bon jeudi à tous xx


CRÉER DES LIENS

CRÉER DES LIENS
N'y a t-il rien de plus beau que de pouvoir se serrer la main et s'entendre. D'accepter que les gens soient comme ils sont sans que cela vienne tergiverser avec notre propre vibration, nos motivations profondes.
C'est là que le "Vivre et laisser vivre" nait et regagne son fondement premier... lorsqu'on est sans attente aucune envers la vie.

Mes amis (es), soyez dans la neutralité et le non jugement vis à vis des autres; puis moduler votre énergie pour que vos rencontres deviennent des partages égaux et heureux.
Je te vois... xx

EYWA



J'ai rencontré EYWA au tournant d'un chemin, sans grands éclats, et sans attentes. En fait, on m'en avait parlé déjà, et présenté comme étant une essence d’arbre spéciale qui portait en lui un message très précis pour chacun. Je l'ai donc approché, à la fois curieuse et en ouverture… à l'écoute de ce qu'il était.

Ce jour-là, quand j'ai touché son tronc, la première chose qu’il m'a partagé fut son grand âge. J'ai senti son cœur battre, sa vulnérabilité au niveau de ses structures, la porosité de sa peau, un peu comme la dormance en hiver qui fait que la sève quitte les extrémités et regagne le centre. Il était comme ça… nu… avec un immense besoin de partager. Ça m’a fait penser à la vieillesse, a la mort. On ne veut pas être oublié parce qu’on a tant donné de nous-mêmes a la vie, et en même temps EYWA savait, oui il savait que c’est en donnant ainsi qu’on poursuit son chemin au travers des autres. Ce jour-là, il m'a donc transmis une douce image de qui il était aujourd'hui, sans artifice, intègre et vrai.

Vous savez ce que représente un tel bagage. 100 ans c’est déjà beaucoup me direz-vous, mais quand on parle de plusieurs centaines d’années, 200, voir 300 ans peut-être, on peut facilement imaginer qu’il a vu grandir des générations d’hommes et de femmes et qu’il a su rester droit malgré les années. Il a vécu tous les intempéries, protégé des petits êtres sous ses branches, abrité des nids d’oiseaux, vu se réjouir des jeunes d’écureuils s’enrouler dans ses branches. Il a été heureux.

J'ai vu... sa jeunesse... et le vieillard qu’il est devenu…
J'ai senti à quel point il avait aimé participer à l'histoire, à la vie...
J'ai compris qu'en me montrant des brèches de son passé, il me racontait son histoire à sa façon. Il n’y avait rien à ajouter, car son partage n’avait d’égale que la complétude de son être qui rayonnait autour de lui tel un halo plus bleu encore. Ce grand maître m'a dit, avec toute la sagesse qui l’habite, qu'il ne fallait que vibrer selon ce que nous étions fondamentalement plutôt que d'essayer de vouloir changer quoi que ce soit de ce qui se passait tout autour de nous.

- Regarde… me répéta-t-il plusieurs fois, et soit toi-même dans ton cœur. Aime ce qui est là. Ait de la gratitude pour chaque vie qui a croisé ta route jusqu’ici et pour chaque autre qui la grandira.

Isabelle Pitre

Une coach en vacance / Jour 4

Le jogging du matin est un temps que j'utilise pour réfléchir et trouver mes idées. Ma pensée vagabonde et en même temps, mon corps court de lui-même... si bien que je n'ai jamais l'impression d'avoir fait un effort.

Ce matin, je pensais à une expérience que j'ai vécu il y a quelque temps à l'annonce du départ d'une connaissance. C'était l'impression que ma vision de l'avenir était une autoroute sans fin, une ligne bien droite et sans aucun obstacle.

Or ce matin, au retour, j'entrevois justement cette autoroute devant moi. Je suis sur un Boulevard vide, sauf bien sûr qu'il y a des arbres, des maisons, des courbes qui m'empêche de tout voir en même temps. Et je me met à songer que pour une fourmi, les obstacles doivent être permanents du aux aspérités du sol. En fait, plus on est collé au sol (dans la matière), plus les obstacles sont présents. Si je m'élève au dessus du mont St-Hilaire par exemple, déjà ma vision est plus vaste, je vois plus loin. Et si je monte encore plus haut, en avion, voilà que le chemin sur lequel j'étais tout-à-l'heure devient droit et libre de tout obstacles !!

Morale de l'histoire, pratiquez vous à changer votre cadre de vision lorsque les évènements vous paraissent lourds ou compacts. A un niveau plus élevé, il n'existe que des solutions !
Bon lundi mes amis (es) xx



Une coach en vacance / Jour 2

Rien ne sert de courir, il faut partir à point disait la tortue de la célèbre fable ! Et pour partir à point, vaut mieux avoir un bon plan !
Un bilan peut servir de point de départ. Il réorganise les éléments en place pour les rendre plus efficients et permet d'éliminer ceux qui ne sont plus utiles.

...
Un bilan pourquoi faire ?
• Pour clarifier vos objectifs, notamment ceux des mois qui s'en viennent..
• Pour aligner vos actions avec vos décisions
• Pour vous donner les moyens de vos ambitions, aller chercher des outils ou des ressources
• Pour créer de l'espace dans votre tête pour les nouveaux projets
• Pour décider de ce que vous voulez laisser aller et où vous voulez mettre le focus
• Pour harmoniser votre relation avec les autres
• Pour vivre en harmonie avec votre vraie nature
• Pour avoir une image plus positive de vous-même
• Pour récupérer de l'énergie mobilisée dans des processus inadéquats
• Pour avancer vraiment plutôt que de tourner en rond
• Pour établir des stratégies gagnantes


Moi j'aime gagner ! Bonne journée !

Une coach en vacance / Jour 1

Lorsque les évènements se répètent, lorsque les pensées reviennent en boucle et se manifestent comme un pense-bête, dites-vous bien que vous avez un travail à terminer.
Être en accord avec soi-même implique de se regarder objectivement, et de faire un bilan honnête et vrai.

Parfois... cela demande beaucoup d'humilité !

Une belle journée à tous mes amis(es) xx
C'est magnifique dehors !! Faites le ménage de vos idées !


Reflexion


Avant même de naître, nous étions. Avant d’incarner un corps physique, nous sommes et nous serons toujours, même après.

Nous respirons dans l'expérience humaine comme le fait un poisson dans l’eau alors que toutes les dimensions sont possibles pour nous dans un même temps. Nous vivons plusieurs vies en simultané sans le savoir et tentons de nous en sortir inconsciemment comme le fait l'oisillon de sa coquille à force de volonté et de répétition.

Nous puisons sans cesse à même l’arbre de vie puisque nous sommes à la fois la graine, l’arbre et les fruits.
Isabelle xx