6.3.16

Sens de la vie ou l'illusion du monde matériel

Lorsque je m'interroge sur le sens de la vie, je me souviens que l'univers est mental. Que notre position doit être à la confluence de deux mondes, sur la ligne même qui sépare le visible de l'invisible.

Si nous sommes trop présent dans la matière, la vie devient alors lourde et pleine de souffrance. Si nous sommes au contraire trop dans le subtil, il y a de bonne chance pour que nous fuyons la réalité et du coup, d'être moins enraciné dans notre expérience humaine. Ce qui aurait pour conséquence une séparation entre l'esprit et le corps. Il faut comprendre que dans les deux cas, nous abandonnons notre pouvoir de créer, et devenons l'acteur de notre propre illusion.

La position idéale que l'on doit avoir est celle qui, sur la photo, se rapporte au contact du doigt de l'enfant avec le monde magnétique de l'énergie. Nous devons incarner ce point de fusion entre les deux mondes tout en ayant conscience de ce que nous sommes dans la position de l'observateur, comme ce que nous pouvons être en terme de projection dans celle de l'observé.

Mes amis(es), nous sommes seuls dans cet Univers quasi virtuel que l'on se créé jour après jour au fil de nos pensées. Nous sommes en même temps tous Unis lorsque dans le SOI unifié nous prenons conscience des autres comme d'une partie de soi-même.

Cultivons donc une certaine ouverture dans l'esprit en s'éveillant davantage à une conscience plus grande. Un ouverture qui permettra d'être à la fois flexible et objectif, et à l'écoute de la vie.

Isabelle Pitre xx


Un vieux rêve

Mon plus vieux rêve d'enfance remonte à l'âge de 2 ans. Redondant, dans ce sens que je l'ai rêvé à plusieurs reprises, c...