Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2016

Mot sage

La SAGESSE ne se situe pas au niveau du savoir ou de la connaissance... mais plutôt dans la capacité à mettre en pratique ce que nous avons appris et à donner l'exemple. Nul besoin d'en parler... ou de se convaincre soi-même.
Lorsqu'on sait, on doit pouvoir se taire et laisser les autres vivre et faire leur propre cheminement !
Bon mercredi mes amis (es) xx

On ne voit que l'emballage

Pour certaines personnes, le fait de fermer les yeux est déstabilisant. Elles ne connaissent pas cet aspect de leur être pour n'être jamais allé à la rencontre de leur véritable «MOI». C'est le mythe de l'image qui prévaut, et des distractions, distorsions mentales qui vont avec. Ça parait bien, C'est beau... même si à l'intérieur le vide prend toute la place. Ce n'est pas grave, car personne ne semble le savoir étant trop préoccupé par leur propre... montage photos !
Cet espace vide, on le voit malheureusement émerger, probablement très inconsciemment, de la nouvelle vague de psychologie positive et de pseudo «pleine conscience» dont les gens tapissent les réseaux sociaux. On recherche le faux sous toutes ses formes à condition que ça paraissent bien. On se prétend adepte de ceci et de cela alors que dans la vraie vie, peu d'actions ne viennent corroborer ces prétentions. Cela va même jusqu'à notre premier ministre qui joue le rôle de la rock star à l…

Se baigner sous la pluie

Moment de pur bonheur... se baigner quand il pleut. Ce n'est pas moi sur la photo mais c'est tout comme. J'ai l'air de ça quand je nage sous la pluie.
Ce mois-ci, les rares fois où il a plu, je suis sortie me baigner.
Auparavant, j'avais comme réflexe que lorsqu'il pleut on reste à la maison; probablement comme vous mes amis(es). On se met à l'abri pour ne pas se mouiller mais... une fois dans l'eau, quelle est la logique dites-moi ? ...
Alors je suis sortie avec mon maillot de bain ce matin et hop à l'eau. Une expérience extraordinaire que je réitère depuis. Le bonheur est partout vous savez, surtout quand on s'écoute et qu'on se fait plaisir.
Le seul hic... la serviette ! On a beau s'essuyer avec une serviette mouillée quand il pleut.. on reste mouillé ! Bon dimanche xx

Télépathie

Je prend au sérieux mon nouveau rôle de maman et je m'ennuie de mes baleines.
Une soirée comme aujourd'hui, je partirais en expédition en haute mer au large de la Nouvelle Écosse. Je m'allongerais sur le pont du bateau, dans la noirceur du ciel étoilée, respirant à plein nez l'air marin... frais et salé. J'écouterais le silence et le fin clapotis de l'eau qui frappe sur le bateau à la dérive. Je me connecterais à mon coeur.
Les baleines vous savez, sont télépathes. Je leur ...parle ainsi par delà mes sens depuis longtemps. Tout comme je sais depuis longtemps que c'est aux abords de l'océan Atlantique que je finirai ma vie. Ce soir, je m'ennuie d'elles.


Reflexion sur l'amour

Mes amis(es), l'amour qui existe vraiment se traduit dans le sentiment d'amour inconditionnel. Un amour détaché, ouvert, dans l'acceptance de l'autre, dans l'offrande d'un espace nécessaire pour -être-....
L'amour que nous vivons en couple n'a de l'amour que le nom dans la majorité des cas. Sans l'amour inconditionnel, il n'est qu'une façon de se reconnaître dans la polarité que nous incarnons, et de cheminer à la découverte de soi vers sa propre complétude. 
Avec l'amour inconditionnel en cadeau, il devient une plateforme pour développer des vertus telle que la tolérance, la compassion, ou le don de soi.
La communion physique vécue à l'intérieur de l'amour, celle qui élève les êtres vers une dimension plus spirituelle, apprivoise le corps comme un canal puissant de création... et de guérison. On parle alors de guérison physique, psychique, énergétique à grande échelle. L'amour ne s'arrête pas à soi.
Bon vendredi mes …

NOTRE RESPONSABILITE FACE A LA VIE

Plus on chemine plus on purifie nos canaux et plus on devient empathe tout en ayant conscience que rien n'est séparé. Tout est énergie oui. Une énergie baignant dans un même champ magnétique.
Il ne faut jamais prendre les informations que l'on reçoit d'un point de vue trop personnel ... faire le tri entre ce qui nous appartient et ce qui ne nous appartient pas... traiter ce qui nous appartient le plus objectivement possible et constater qu'o...n peux apporter une différence pour les autres en se guérissant soi-même. Voilà où se situe notre responsabilité.
L'amour inconditionnel est un amour de guérison. On na pas besoin de se protéger des autres parce qu'on est empathe, on n'a qu'a les aimer comme on voudrais l'être. Moi et l'univers ne formons qu'un !
Bon mercredi xx

Augmentez vos standards

AUGMENTEZ VOS STANDARDS... Certaines personnes vivent mieux lorsqu'elles sont seules.. comme la graine a l'origine de cet arbre dont la destinée l'amenait à vivre loin de ses semblables. Il a pourtant bénéficié de toute la lumière !
Les grands de ce monde se sont tous démarqués de la même manière. La solitude leur a permis de vivre différemment, de comprendre ce qu'est la notion de détachement, la souffrance humaine, la compassion, et d'avoir une vision plus vaste et moins fragmenté des aléas de la vie. Leur action est devenue par la suite, mieux ciblée et pleine de sens.
D'ailleurs, comment peut-on aider son prochain si nos racines sont entremêlées ensemble. Quand la forêt brûle, elle ne laisse souvent personne derrière.
On a besoin de modèles pour s'élever !
Bon lundi à tous xx

Il n'y a pas de fin

IL N'Y A PAS DE FIN... La vie est constitué de cycles dans lesquels nous évoluons. En vérité mes amis (es), nous vibrons dans le magnétisme de l'Univers en tournant sans cesse sur nous-mêmes comme le fait une toupie... et rien ne bouge au delà de cette vibration.
La fin d'un cycle est donc une étape saine mue par la vie. Une étape qui se doit de passer par la mort pour se transformer. La vie prendra un nouveau visage pour nous accompagner, afin de nous amener nous aussi à mourir un autre jour. La meilleure attitude à avoir vis-à-vis de la fin ou de la mort est de remercier ceux qui partent, ce qui meurt pour cette contribution importante qu'ils ont apportés dans nos vies... quelle qu'elle soit.
Chaque personne nous a fait grandir.
Chaque fois plus qu'hier et moins que demain.
Bon jeudi à tous xx

CRÉER DES LIENS

CRÉER DES LIENS N'y a t-il rien de plus beau que de pouvoir se serrer la main et s'entendre. D'accepter que les gens soient comme ils sont sans que cela vienne tergiverser avec notre propre vibration, nos motivations profondes. C'est là que le "Vivre et laisser vivre" nait et regagne son fondement premier... lorsqu'on est sans attente aucune envers la vie.
Mes amis (es), soyez dans la neutralité et le non jugement vis à vis des autres; puis moduler votre énergie pour que vos rencontres deviennent des partages égaux et heureux. Je te vois... xx

EYWA

J'ai rencontré EYWA au tournant d'un chemin, sans grands éclats, et sans attentes. En fait, on m'en avait parlé déjà, et présenté comme étant une essence d’arbre spéciale qui portait en lui un message très précis pour chacun. Je l'ai donc approché, à la fois curieuse et en ouverture… à l'écoute de ce qu'il était.
Ce jour-là, quand j'ai touché son tronc, la première chose qu’il m'a partagé fut son grand âge. J'ai senti son cœur battre, sa vulnérabilité au niveau de ses structures, la porosité de sa peau, un peu comme la dormance en hiver qui fait que la sève quitte les extrémités et regagne le centre. Il était comme ça… nu… avec un immense besoin de partager. Ça m’a fait penser à la vieillesse, a la mort. On ne veut pas être oublié parce qu’on a tant donné de nous-mêmes a la vie, et en même temps EYWA savait, oui il savait que c’est en donnant ainsi qu’on poursuit son chemin au travers des autres. Ce jour-là, il m'a donc transmis une douce image…

Une coach en vacance / Jour 4

Le jogging du matin est un temps que j'utilise pour réfléchir et trouver mes idées. Ma pensée vagabonde et en même temps, mon corps court de lui-même... si bien que je n'ai jamais l'impression d'avoir fait un effort.
Ce matin, je pensais à une expérience que j'ai vécu il y a quelque temps à l'annonce du départ d'une connaissance. C'était l'impression que ma vision de l'avenir était une autoroute sans fin, une ligne bien droite et sans aucun obstacle.
Or ce matin, au retour, j'entrevois justement cette autoroute devant moi. Je suis sur un Boulevard vide, sauf bien sûr qu'il y a des arbres, des maisons, des courbes qui m'empêche de tout voir en même temps. Et je me met à songer que pour une fourmi, les obstacles doivent être permanents du aux aspérités du sol. En fait, plus on est collé au sol (dans la matière), plus les obstacles sont présents. Si je m'élève au dessus du mont St-Hilaire par exemple, déjà ma vision est plus vast…