12.10.16

Quels sont les comportements à développer en accompagnement fin de vie ?



Quels sont les comportements à développer en accompagnement fin de vie ?

Oui quels sont-ils ? Il n’y en a aucun.
Les comportements à développer sont conséquents de ce qu'on s'attend à recevoir d'une personne qui accompagne. Mais, entre vous et moi, lorsqu'on est devant une personne en fin de vie, dans un contexte où tous les masques tombent, où la personne même est dans tant de vulnérabilité qu'elle ressent vraiment tout de ce que l'autre dégage au travers sa seule présence, à quoi sert de développer des comportements factices.
La vraie façon d'aborder le don de soi dans une optique d'accompagnement véritable, est de s'être vidé de soi-même.

Qu'est ce que ça veut dire ?
Ça veut dire qu'à tous les niveaux de notre être, on se soit offert cet amour dans un cheminement axé à la compréhension des blessures et au dépassement. En d’autres mots, il faut avoir fait le ménage en soi-même pour ne pas arrivé auprès d’une personne malade avec tout nos bagages à la main.
Essayer de se composer un comportement ou une façade sera toujours perçu par la personne malade ou en fin de vie. Je ne dis pas que cette personne mettra d'emblée le doigt sur le bobo, mais elle ressentira un profond inconfort... un inconfort assez important pour lui empêcher d’être et d'occuper la place qu'on tente justement de lui offrir.

Isabelle Pitre, présidente du Réseau des accompagnants en fin de vie

Un vieux rêve

Mon plus vieux rêve d'enfance remonte à l'âge de 2 ans. Redondant, dans ce sens que je l'ai rêvé à plusieurs reprises, c...