Accéder au contenu principal

Articles

Plus près qu'on ne le croit

Mes amis(es), avoir l'esprit des fêtes, c'est de garder a l'esprit qu'il nous importe de donner a ceux qui en ont moins... Souvenez-vous de la petite marchande d'allumette, ce célèbre conte de Hans Christian Andersen. Pour ceux et celles qui ne s'en souviennent pas... L'histoire se déroule au soir du Nouvel An. Une petite fille marchande d'allumettes erre en guenilles dans les rues enneigées d'une ville, sans trouver aucun acheteur. Cette petite fille est exploitée par son père, qui la battra si elle ne rapporte pas d'argent. À la fin de la journée, épuisée et grelottante mais n'osant rentrer à la maison, elle se blottit dans une encoignure entre deux maisons. Pour se réchauffer, elle craque une allumette. Elle est aussitôt émerveillée par la flamme, qui rend le mur transparent et laisse voir un grand poêle en fonte aux ornements de cuivre. Malheureusement, l'allumette se consume. Elle frotte alors une seconde allumette et aperço…
Articles récents

Avoir du guts ...

L'une des plus intéressantes choses que j'ai mis à mon calendrier cette année, ce sont les Voyages.
J'ai attendu tellement longtemps... le meilleur temps, la somme d'argent nécessaire, le compagnon de voyage idéal ou encore, le "guts" de le faire. Et bien je n'attends plus. Lorsqu'on avance en âge, on se rend bien compte de l'urgence de vivre. Les fleurs du tapis dans lesquelles on s'enfargeait jadis disparaissent tout d'un coup comme par magie.
On apprend à se respecter parce qu'on se connaît mieux, et en même temps, on devient plus tolérant envers les autres et leur histoire de vie puisque tout cela ne nous appartient pas. La gratitude y est pour beaucoup aussi.
Savoir dire merci à ce que l'on est devenu grâce à nos choix personnels est réconfortant, surtout dans ces moments où on perd de vue son chemin.
Il faut savoir se donner ses gallons, se féliciter, se célébrer... et les voyages, grands ou petits font maintenant part…

Un BOF ...

Cette année pour ma fête, je n'arrive pas à changer mon état interne. Ouais... mon émotion si je la décris bien aujourd'hui, c'est un "bof". Bah ... J'aurais aimé rester à 55 ans.
Il me semble que le chiffre était chanceux.
Les événements que j'ai vécu par contre ont été de toutes les couleurs ; heureux et malheureux, puis heureux encore. Comme quoi la vie trouve toujours son équilibre. Vive la fin de cette année 9 ! Vous savez, j'ai eu l'impression de vivre 20 ans en l'espace d'une seule année tant l'intensité était présente. J'ai fais des pas de géants dans certains domaines, et dans bien d'autres, oui, je stagne encore. Voilà où se situe mon imperfection, quand je pense par exemple à la solitude, parfois c'est si difficile à vivre. Vous vous imaginez qu'à la question : Qui peut répondre pour vous en cas d'urgence, moi je laisse la case vide. Et qu'en des temps où l'on est supposé être avec des proche…

Mots de l'âme

Pour réserver votre copie, laissez moi vos coordonnées courriel en message privé. Merci



Voice Dialogue

Dialogue Intérieur ;  Si vous prenez le temps de vous arrêter à ce qui se passe en vous, à vous intérioriser, vous vous apercevrez que vous discuter souvent de tel ou tel point qui vous tourmente. Oui, on se parle à soi ! On se répète des phrases parfois toute faites et on finit par discuter sans arrêt des points et contre-points de vue que nous possédons sur un sujet précis. Difficile d'en venir à prendre une position harmonieuse dans ces cas là, surtout lorsque vous êtes continuellement en conflit avec vous-même. Le dialogue intérieur, c'est l'ensemble de ces petits voix qui se disputent la première place dans notre esprit. La première nous pousse à avancer alors que la seconde nous ordonne de ne pas bouger.... et dès lors la dispute commence sans jamais n'avoir de fin.
Même après avoir tranché, nous éprouvons souvent des remords. des inquiétudes face à nos décisions. Vous êtes comme ça vous aussi ?

Ces petites voix, on les surnomme les sous-personnalités. Ce sont…

L'histoire de Marguerite

J’ai connu Marguerite, une dame accueillante chez laquelle j’ai été hébergé le temps d’une formation. Marguerite était une femme qui avait vécu sa vie comme vous et moi, avec ce qu’elle comporte de hauts et de bas. Elle s’en était bien tirée si on peut dire, grâce à cette qualité d’être que chacun de nous devrions cultiver. Je vous la raconte :
Marguerite était amoureuse de sa maison. Sans plus ni moins, elle lui parlait, échangeait avec elle ses réf...lexions sur la vie. Elle la sentait. Étrange me direz-vous, oui, elle la sentait comme si cette maison avait une âme et un cœur qui battait avec le sien à l’unisson. Marguerite avait peut-être choisie cette maison il y a quelques années, mais sans contredit elle avouait que c’était la maison qui l’avait choisie, elle.
Tous les objets sans exceptions, tous les meubles, toutes les plantes de cette maison avaient été imaginés, désirés, choisis avec minutie, accueillis, interrogés puis aimés tour à tour par Marguerite. À chaque acquisition…

Choix

Dans la vie, nous sommes constamment en face de choix à faire. Lorsqu'il n'y a que 2 choix, on parle alors de dilemme, et avec lui vient le combat intérieur.

Mes amis(es), sachez multiplier vos choix en 4 en 6 ou en 8 car plus on a de choix mieux ça vaut, et plus on s'adapte à la fois aux contextes et aux autres.

Par contre, quand un appel vient du coeur et fait vibrer tous les corps, suivez-le. Les miracles arrivent à point à ceux qui lâchent prise sur le contrôle et s'abandonnent complètement à la vie.