La Philosophie derrière L'Humaniste


Nous considérons que chaque homme, chaque femme est en possession de capacités intellectuelles potentiellement illimitées. La compréhension de tous les savoirs a toujours été accessible à tous. Elle passe par l'éveil à une conscience plus vaste.
Toutefois cet éveil, faut-il le désirer profondément.

L'individu aspire à sa liberté d'être, à ses droits, et en même temps il remet ses choix de vie entre les mains de tiers. Il remet son pouvoir de créer sans réaliser ce que son geste exprime. Se souvient-il que la responsabilité de ses choix lui appartient, tout comme celle de ses pensées, de ses actes, et par conséquent, de sa propre réalité?

Nous avons cette quête d'individualité inconsciente qui nous sépare les uns des autres. La quête de vouloir toujours plus, d'avoir plus ou d'être plus alors qu'en définitive, rien ne peut réellement être comparé. Nous sommes unique, et parce que nous le sommes, la seule chose qui devrait nous importer est d'occuper notre juste place au sein de l'humanité. Cela revient à laisser la juste place que doit occuper chacun.

L'action individuelle nous sépare de notre nature véritable, car ce sont par les autres que nous éprouvons notre conscience d'être. Nous vivons grâce à l'interrelation de chacun, nous co-créons ainsi continuellement. D'ailleurs, si nous étions seul face à nous-même, en quoi pourrions nous être si spécial?

L'humaniste met donc au premier plan de ses préoccupations le développement des qualités de chaque être humain, son essence. Cela implique un engagement à la recherche de son unicité, de sa vérité, de ses possibilités oui, mais dans un esprit humain universel. Le développement et le raffinement de certaines disciplines devient dès lors absolument nécessaire pour parvenir à la maîtrise de ce que nous sommes en tant qu'être vivant.