Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2016

Solide comme le roc

Être SOLIDE, ça ne veut pas dire d'être figé dans des croyances vieilles comme la pierre, non. C'est un cheminement qui nous amène a découvrir l'ensemble des éléments qui constituent notre personnalité, et qui, peu importe comment on les place, restent les fondements de notre être. 
Être SOLIDE, c'est de demeurer en ÉQUILIBRE, indépendamment de qui nous sommes...
Bonne journée mes amis (es) xx...


J'aimerais encore être un enfant

EXTRAIT DU LIVRE : RÉFLEXION EN CONSCIENCE

Il m’arrive parfois de m’évader dans mon enfance. Généralement, j’ai ce genre de pensées lorsque les responsabilités de la vie me pèsent.
Cet après-midi, je pensais justement à cela. Je me suis projeté dans l’ailleurs, dans une maison de mon enfance tout près de la mer. Ce n’était pas ma maison, mais une autre demeure qui semblait davantage ressembler à cette personne que je suis devenue... et l’insouciance s’est mise à m’habiter. Je courais pieds nus sur les galets nivelés par la marée en respirant profondément l’air marin. Je n’avais en tête qu’une seule chose, celle de m'amuser et de vivre dans la joie.

J’étais là, vêtue de ma petite crinoline blanche, trainant une algue derrière moi comme s’il s’agissait d’un chien en laisse. Et je lui parlais à ce chien, comme on parle à un ami.

Le décor était unique. Plusieurs grosses roches transportées par la mer résidaient sur la grève de manière permanente. C’était leur maison. Mon frère et moi le…

15 Mars 2016

NOUS SOMMES LA VAGUE
NOUS SOMMES LA MER
Certains de mes amis (es) sont dans des moments troublés et difficiles...et c'est tout à fait normal puisqu'il est toujours question d'équilibre dans un cycle. Même la terre, notre terre, comporte elle aussi son lot de clémences et de dépressions.
Une tempête s'en vient et du coup nous la sentons. La terre n'est que notre reflet interne et tous nous nous influençons de la même manière. La meilleure attitude que nous pouvons avoir vis à vis les fluctuations de la vie est d'être dans l'acceptation. Comme les vagues de la mer qui montent et qui descendent, rien ne se fige dans le temps. Laissons les choses voyager et être, sans s'y attacher vraiment.


J'ai fais des centaines d'erreurs

J'ai fais des centaines, voire des milliers d'erreurs dans ma vie. Et oui, je ne suis pas parfaite, Sans vouloir me critiquer, je me suis trompé souvent, j'ai recommencé plusieurs fois, je me suis obstiné sur tout et sur rien, j'ai fais de mauvais choix.
Je crois qu'on est tous pareils lorsqu'il s'agit d'apprentissage. Comme Thomas Edison nous l'a démontré ...c'est par nos erreurs qu'on apprend. En fait, il a essayé quelques dizaines de millier de fois avant de pouvoir faire fonctionner une ampoule électrique. S'il avait fallu qu'il abandonne après quelques essais, nous n'aurions peut-être pas de lumière dans nos maisons. On apprend donc à priori ce qui ne fonctionne pas, ce qui n'est pas bon pour nous et à partir de ce constat, on se réajuste sur de nouveaux choix, on essaie encore.
L'important dans le processus est l'évolution qu'il nous est parmi de faire en expérimentant ainsi la vie. Pardonnons nous nos erreurs…

Avoir le sens de la famille

Les familles d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes. Elles évoluent selon les tendances sociétaires, économiques et prennent souvent le ton des valeurs véhiculées par les médias.
Avoir quelqu'un sur qui on peut compter

D'avoir quelqu'un sur qui on peut compter est devenu une denrée rare. Comme quelqu'un qui prend position pour soi, qui nous protège, nous défend, ou qui s'implique dans notre vie par une présence soutenue et solide.

Avoir le sens de la famille, c'est un peu avoir tout ça, additionné d'amour inconditionnel bien sûr, concept que peu de gens mettent en pratique tellement il y a des manques à combler.
J'ai eue plusieurs expériences étranges au fil des années qui m'ont fait prendre conscience de la difficulté qu'on les gens de faire face à leur vie. Vivre dans le même espace qu'une personne comme moi dérange, j'en conviens.
Car moi, je m'exprime quand ça ne va pas... en parlant de moi évidemment, de ce que je vis a l&#…

Sens de la vie ou l'illusion du monde matériel

Lorsque je m'interroge sur le sens de la vie, je me souviens que l'univers est mental. Que notre position doit être à la confluence de deux mondes, sur la ligne même qui sépare le visible de l'invisible.
Si nous sommes trop présent dans la matière, la vie devient alors lourde et pleine de souffrance. Si nous sommes au contraire trop dans le subtil, il y a de bonne chance pour que nous fuyons la réalité et du coup, d'être moins enraciné dans notre expérience humaine. Ce qui aurait pour conséquence une séparation entre l'esprit et le corps. Il faut comprendre que dans les deux cas, nous abandonnons notre pouvoir de créer, et devenons l'acteur de notre propre illusion.
La position idéale que l'on doit avoir est celle qui, sur la photo, se rapporte au contact du doigt de l'enfant avec le monde magnétique de l'énergie. Nous devons incarner ce point de fusion entre les deux mondes tout en ayant conscience de ce que nous sommes dans la position de l'obse…